Slaxx

Par Alexandre Leclerc / septembre 7, 2020 /

Les slashers québécois sont plutôt rares. En fait, bien que le public soit assez friand de films d’horreur, c’est un genre qui n’a été que peu exploité au Québec. Le cinéma de genre est également très peu développé dans la Belle Province, bien que le studio RKSS (Turbo Kid, Summer of 84) et le Festival Fantasia…

Lire l'article

Peeping Tom

Par Alexandre Leclerc / juin 6, 2020 /

Quelques mois seulement avant la sortie du célèbre Psycho d’Hitchcock, un modeste film britannique, réalisé par l’un des plus marquants cinéastes de son temps, Michael Powell (The Red Shoes, A Matter of Life and Death), a scandalisé les critiques de cinéma en tout genre. Peeping Tom n’aura eu le temps que de choquer ces derniers qui, massivement, se…

Lire l'article

Blood for Dracula

Par Alexandre Leclerc / mai 30, 2020 /

Après Frankenstein, c’est le célèbre comte Dracula que l’on retrouve dans ce second film du programme double offert par Paul Morrissey. Si Blood for Dracula sort quelques mois après Flesh for Frankenstein, les deux ont toutefois été tournés consécutivement, et sont en quelque sorte faits pour se visionner l’un à la suite de l’autre. J’ai…

Lire l'article

Flesh for Frankenstein

Par Alexandre Leclerc / mai 30, 2020 /

Si votre groupe d’amis vous mettait au défi de faire le film le plus inusité qui soit, quel résultat croyez-vous que vous obtiendriez? Si pour la plupart cela donnerait un film amateur probablement peu reluisant, pour Paul Morrissey et le groupe de la Factory d’Andy Warhol, la réponse se trouve dans le programme double Flesh…

Lire l'article

Ready or Not

Par Jade Poirier / mai 27, 2020 /

Si le film rappelle par moment le magnifique « whodunnit » Knives Out, en raison par exemple des décors, des costumes, de la dynamique familiale ou encore, quoique plus faiblement, du scénario, c’est justement au niveau du récit que Ready or Not peut arriver à nous faire perdre l’intérêt, même s’il s’étend seulement sur 95 minutes. Alors qu’on s’attend à quelque chose de classique, on nous amène complètement ailleurs vers la fin, quand on commence à prendre conscience que nous ne sommes peut-être pas prêts, finalement, à vivre un ultimatum.

Lire l'article

Dead Ringers

Par Alexandre Leclerc / mai 18, 2020 /

La réputation de David Cronenberg le précède. En plus d’être l’un des plus grands réalisateurs canadiens, il est l’un des cinéastes les plus estimés et appréciés du public, ici comme à l’international. L’un des « créateurs » du genre body horror, il a depuis passé à autre chose, présentant plutôt de nos jours des thrillers réalistes comme…

Lire l'article

Salò, o le 120 giornate di Sodoma (Salò, or the 120 Days of Sodom)

Par Alexandre Leclerc / mai 1, 2020 /

Peu de films dans l’histoire auront autant fait parler d’eux que Salò, or the 120 Days of Sodom. Bien qu’il y ait plus de gens qui ne l’ont pas vu que ceux qui l’ont véritablement visionné, beaucoup ont exprimé leur opinion sur le film depuis sa sortie. Est-ce un film pornographique? Est-ce une œuvre d’art?…

Lire l'article

Midsommar

Par Jade Poirier / février 3, 2020 /

La visite des lieux, les chants, les jeux, même l’heure des repas : tout est travaillé, calculé, méticuleusement répété pour présenter un tout cohérent et particulièrement lourd. En même temps que les personnages, nous commencerons rapidement à sentir la tension. Tout comme eux, nous vivrons le dégoût et, de la même façon qu’eux, nous nous mettrons à questionner les traditions du village. À leur différence, cependant, nous comprendrons et verrons des choses dont ils semblent ne pas avoir conscience, et c’est là un des grands défauts du film.

Lire l'article

It Chapter Two

Par Alexandre Leclerc / janvier 13, 2020 /

Bill Hader et James Ransone brillent dans ce second volet à l’image du premier opus, qui clôt adéquatement la série à succès de Stephen King.

Lire l'article

Escape Room

Par Jade Poirier / décembre 23, 2019 /

En faisant appel à la réflexion des participant.e.s et spectateurs, Escape Room peut facilement se placer aux côtés d’un Saw, qui n’est pas totalement gratuit dans sa violence (du moins dans les premiers volets) et qui compte davantage sur l’observation et l’esprit, que l’on soit en-dehors ou à l’intérieur des salles. Les pièces où l’on se trouve ici sont particulièrement cruelles, certes, mais il est toujours possible d’en sortir, pour autant qu’on réfléchisse.

Lire l'article