Auteur(s):

Netflix semble avoir pris goût à produire des comédies romantiques assez quétaines qui ne redéfinissent aucunement le genre, mais qui rencontrent une indéniable popularité chaque année. À des films tels que The Kissing Booth, A Christmas Prince et The Princess Switch, on peut définitivement ajouter The Knight Before Christmas.

Sir Cole (Josh Whitehouse) est un chevalier anglais vivant au 14e siècle. Alors qu’il se promène dans le bois, il rencontre une sorcière qui lui annonce qu’il doit réussir une quête afin de devenir un preux chevalier. Cet objectif le transporte en 2019 dans une petite ville de l’Ohio où il fait la rencontre de Brooke (Vanessa Hudgens), une jeune enseignante qui semble avoir perdu espoir de trouver un jour le grand amour. Cole et Brooke se rencontrent alors que cette dernière le frappe avec sa voiture. Voyant qu’il n’a nulle part où aller, elle l’accueille sans hésiter chez elle et tente de l’aider à réaliser sa quête. Inévitablement, une relation amoureuse se développe entre les deux.

D’entrée de jeu, le thème du voyage dans le temps pour rencontrer son grand amour pourra en faire sourciller plusieurs, mais comme je suis une adepte de la série Outlander (qui aborde aussi cet aspect, mais bien mieux), j’ai rapidement accepté cet élément. Cependant, il serait faux de dire que tous les points scénaristiques du film sont cohérents. Par exemple, lorsque Cole arrive dans le futur, il ne semble pas le moins du monde déstabilisé et ne se pose pas vraiment de questions sur la façon dont les gens vivent. Il s’adapte (trop) facilement à la vie et à la technologie du 21e siècle. Cela amène tout de même quelques scènes cocasses, que ce soit alors qu’il converse avec un dispositif Alexa ou encore lorsqu’il emprunte la voiture de Brooke, alors qu’il n’a aucune expérience de conduite. D’ailleurs, heureusement pour nous, le film ne prend pas trop de temps à démarrer et l’arrivée en 2019 se fait dans les premières minutes. On ne tourne donc pas trop en rond et on aborde rapidement l’élément central du récit.

Bien sûr, le scénario fait aussi appel à plusieurs clichés de ce genre cinématographique. Prenons l’exemple de la nièce de Brooke qui demande au Père Noël que sa tante trouve un homme digne d’elle, pour la voir quelques secondes plus tard rencontrer Cole. Lorsqu’ils sont en voiture plus loin dans le film, ils peuvent entendre à la radio une chanson parlant de la magie et l’amour qui sont dans l’air. Bref, on n’y échappe pas. Mentionnons tout de même les performances de Vanessa Hudgens (que l’on connait surtout pour son rôle de Gabriella dans High School Musical) et Josh Whitehouse (un acteur débutant). Ils ne sont pas mauvais, mais force est de constater qu’il est difficile de rendre une interprétation hors du commun dans un scénario comme celui avec lequel ils doivent composer. Leur chimie est malgré tout palpable, rendant un peu de crédibilité à la relation que développent leurs personnages. D’ailleurs, vous remarquerez que Netflix semble faire la promotion de ses autres films à travers d’autres. Lors d’une scène où il découvre la télévision, Cole visionne des extraits de Holiday in the Wild, une autre comédie romantique (de Noël celle-là aussi) produite par le géant du streaming.

The Knight Before Christmas est un film pour lequel il ne faut pas avoir trop d’attentes. C’est avant tout récit comportant un nombre important de clichés de la comédie romantique, mais, parfois, c’est tout ce dont on a besoin. Le résultat est donc réconfortant à souhait et le choix tout indiqué lorsqu’on veut se vider la tête et laisser la réalité de côté pour un moment!

1 commentaire

  1. […] The Knight Before Christmas (2019) de Monika Mitchell […]

Laissez un commentaire