Auteur(s):

Huit ans après American Wedding, voilà que la production de la série originale se dit qu’il faudrait ramener toute la bande pour offrir une conclusion plus juste à l’histoire de Jim et ses amis. Quel meilleur prétexte pour cela qu’une réunion du secondaire! Retournons donc à Great Falls le temps d’un week-end où on retrouvera de vieux amis pour partager un autre repas de hotdogs.

Maintenant parents dans la trentaine, Jim (Jason Biggs) et Michelle (Alyson Hannigan) n’ont plus vraiment le temps de se retrouver intimement. Kevin (Thomas Ian Nicholas) est aujourd’hui un mari exemplaire qui cuisine les soupers et regarde les émissions de télé-réalité avec sa femme. Oz (Chris Klein) est animateur de nouvelles sportives et a récemment participé à Dancing with the Stars. Finch (Eddie Kaye Thomas) est toujours aussi bohème et voyage partout dans le monde ; personne ne sait où il se trouve. Stifler (Seann William Scott), pour sa part, est employé d’une grosse firme où il se fait mener par le bout du nez par son patron. Comme dans les films précédents, c’est Kevin qui aura l’idée que la bande se retrouve à la réunion du secondaire, sans Stifler cette fois. Arrivés à Great Falls, on fait la rencontre de la voisine de Jim, Kara (Ali Cobrin) que Jim gardait autrefois et qui aura dix-huit ans cette fin de semaine. Lorsque les garçons se retrouvent, ils vont dans un bar de la ville et font la rencontre d’une amie du secondaire de Michelle, Selena (Dania Ramirez), qui a bien changé physiquement depuis la dernière fois où ils l’ont vue. À travers un week-end de fêtes avec des étudiants du secondaire et d’aventures encore improbables, la bande revit la thématique de leur bal de finissants, où ils verront aussi Vicky (Tara Reid), Jessica (Natasha Lyonne), Heather (Mena Suvari) et même Nadia (Shannon Elizabeth).

Si American Wedding avait comme objectif de clore les aventures de la bande, on ne peut pas lui pardonner l’absence de certains personnages qui avaient été jugés impertinents dans le contexte du mariage. Mission accomplie cette fois ; tout le monde est là, même si certains n’y sont que pour une scène ou quelques secondes, mais on ressortira grandement satisfait de la conclusion de toutes ces histoires. Jessica est « maintenant » lesbienne! Nadia fréquente un sosie de Jim! Les « MILF guys » ont organisé la soirée! Oz et Heather dansent sur la même chanson que celle qui jouait quand ils ont perdu leur virginité ensemble dans le premier film! Stifler a une aventure avec la mère de Finch (!!) Bref, les éléments sont nombreux et ils font tous plaisir. Il semblerait que, cette fois, on ait davantage réfléchi à quoi présenter dans le film et le résultat n’est pas aussi décousu que Wedding l’était, et est nettement plus satisfaisant.

Parlant de satisfaction, on sera vraiment charmés par cette nouvelle idylle entre la mère de Stifler et le père de Jim. En effet, la femme de Noah serait morte trois ans avant la réunion (ce qui ne fonctionne pas dans le contexte des films de la série alternative), et il est bien seul depuis que Jim et Michelle ont commencé leur petite vie de famille. La rencontre entre les deux à un énième party de Steve est attachante dès le départ alors qu’ils se partageront un joint, puis elle évoluera exactement comme on s’y attend, et on aimera ça.

Le seul point qui déçoit de ce film est la présence de Kara et de ses amis. Des adultes dans la trentaine ne devraient pas fréquenter des adolescents et se rendre à leurs fêtes, encore moins s’embarquer dans des coups puérils comme on en voit ici entre les garçons et le copain de Kara. Il me semble qu’on a passé cet âge, et c’est d’ailleurs ce que les héros se diront. C’est en fait Stifler qui n’a pas évolué et qui semble s’ennuyer de ce passé dans lequel il était un roi à l’école, parce qu’il en est loin à l’âge adulte. Par ailleurs, la trame narrative qui veut que Kara aimerait perdre sa virginité avec Jim est inutile et malaisante dans le contexte où celui-ci est maintenant un père de famille.

En tant que conclusion, American Reunion est particulièrement efficace. Comme comédie, c’est moyennement réussi. On ne rira pas vraiment dans ce dernier film, mais on aimera toutes les attentions qui y ont été apportées et qui rendront justice à la série, beaucoup plus que les quatre (bientôt cinq) films de la série alternative. Ce serait parfait si on finissait ici, mais il a été annoncé qu’un nouveau chapitre verrait le jour dans lequel les amis du secondaire iraient à Vegas. Ça promet (encore une fois)…

 

Laissez un commentaire