Lumière! L’aventure commence

Réalisation
Année(s)
Distribution ,
Genre(s)

Auteur(s):

LUMIÈRE! L'AVENTURE COMMENCE - Les Percéides

Qui de mieux que Thierry Frémaux, directeur de l’Institut Lumière et Délégué Général du Festival de Cannes, pour présenter ce collage de courts métrages des frères Lumière et leur équipe, restaurés par l’Institut. Lumière! L’aventure commence, c’est à la fois un cours d’histoire, une leçon sur l’art de filmer, un témoignage d’une époque disparue et une lettre d’amour au 7e art. Au total, 108 films tournés entre 1895 et 1905 environ se succèdent sans jamais nous étourdir, pour le plus grand bonheur des cinéphiles et des amateurs d’histoire.

Que tente-t-on d’accomplir avec ce documentaire? L’idée première est de faire la démonstration de l’impressionnante restauration effectuée sur ces bobines qui ont plus d’un siècle. Toutefois, question de donner un peu de cohérence à cette succession de films, Frémaux les divise en 11 catégories. On y retrouve ainsi autant des films sur l’enfance, sur Paris et Lyon, sur l’amusement et le sport, ou encore sur des monuments bien connus dans le monde (les Pyramides, le Big Ben, etc.) Cette division dynamise le propos et amène un fil conducteur bienvenu, dans ce qui aurait aisément pu ne devenir qu’une succession de films restaurés. Frémaux attire notre attention sur la singularité des films qu’il présente, et témoigne des motivations – avouées ou non – des Lumière. Avec sa narration, on a véritablement l’impression de saisir l’essence des courts métrages, bien plus qu’on ne l’aurait fait si nous avions seulement observé les images. Son discours poétique et enchanteur permet de comprendre, d’analyser même, ces films muets d’une durée de 50 secondes. Ce faisant, il en justifie la pertinence dans l’histoire du cinéma et nous prouve que les Lumière étaient à l’avant-garde de ce qui deviendra le 7e art.

Lumière ! L'aventure commence

Ce documentaire est pertinent pour tout cinéphile qui cherche à connaître, ou plutôt voir, la genèse du cinéma. Tous savent que les Lumière sont à l’origine du cinéma ou de la première caméra (le cinématographe). Pourtant, très peu ont vu leurs films, ou connaissent même la rivalité entre eux et Thomas Edison concernant le brevet de cette invention. Sur le plan purement cinématographie, Lumière! L’aventure commence est un documentaire hautement pertinent mettant en images la connaissance qu’on croit avoir sur les débuts du cinéma. Il y a des films assez connus, dont celui où Auguste et sa femme nourrissent leur jeune enfant, ou la fameuse sortie des usines Lumière (reproduite à chaque année par un réalisateur différent, par ailleurs), mais également d’autres plus méconnus, comme celui d’une famille de circassiens qui se donnent en spectacle, des pompiers qui se précipitent sous les yeux d’une foule à Dublin, etc. Certains films d’apparence banale sauront vous charmer, que ce soit par leur caractère unique, authentique ou même parfois complètement mis en scène.

D’un point de vue historique, également, ce film est tout simplement phénoménal. La restauration qui a été faite de ces films servira aux générations futures qui pourront étudier ces documents. Combien de films ont été perdus à travers le temps et qui auraient dû être préservés? Si l’Institut Lumière possède du matériel de première main, la grande majorité des films réalisés au cours de la même période (et même après les années 1910) ne recevront probablement pas le même traitement que ceux-ci. Des organismes comme l’Institut, Janus Films, Turner Classic Movies ou encore Criterion s’affèrent à en conserver le plus possible, mais il y aura nécessairement des laissés-pour-contre. Lumière!, c’est en quelque sorte un plaidoyer pour une meilleure conservation de ces bobines qui dorment désormais dans les fonds d’archives.

Lumière ! L'aventure commence (2016) – MUBI

Évidemment, possédant une formation en histoire, j’ai peut-être plus apprécié ce film que quelqu’un d’autre. Il a néanmoins quelque chose de charmant, d’envoûtant même, qui vous collera à vos sièges. On ne peut que se réjouir qu’une suite soit sur le point de sortir, car ces 108 films ne représentent qu’une fraction des plus de 1400 films réalisés par les Lumière. On attend impatiemment de revisiter ces petits bijoux qui représentent une époque qui nous semble si lointaine.

Laissez un commentaire