Auteur(s):

Ah, Adam Sandler! Si certains des films dans lesquels il apparaît sont plutôt bons, même ceux qui poussent l’humour à l’extrême stupidité (Happy Gilmore, par exemple), la plupart des projets auxquels il est associé sont souvent, pour la critique et aussi le public, complètement ridicules, mauvais et loin d’être incontournables. Le nouveau venu sur Netflix Hubie Halloween se classe assurément aux côtés de Little Nicky (du même réalisateur), Billy Maddison, Jack & Jill, That’s My Boy et une multitude d’autres.

Hubie Dubois (Sandler) mène une vie tranquille avec sa mère (June Squibb) dans la ville de Salem au Massachussetts. Ayant assurément un handicap (malgré que ce ne soit jamais explicité), Hubie est « l’idiot du village » depuis qu’il est tout jeune. Sa fête préférée, l’Halloween, arrive à grands pas et Hubie est déterminé à assurer la sécurité de ses voisins pendant leur collecte de bonbons, leur visite d’une maison hantée ou leurs nombreuses fêtes. Cependant, une terreur rôde dans les rues quand plusieurs personnes se font enlever les unes après les autres. Hubie n’a d’autre choix que de trouver le coupable, armé de son thermos (rappelant un couteau suisse) qu’il a construit alors qu’il faisait partie des scouts.

Pour profiter pleinement de Hubie Halloween, il faudra avoir l’esprit vide, et encore là, il pourra être particulièrement difficile d’adhérer à l’univers qui nous est présenté. D’abord, le personnage de Sandler vit ici avec un retard mental le faisant ressembler à un enfant, probablement pour légitimer le ridicule du film qui passerait moins bien si le personnage principal était « un adulte ». En effet, Sandler parle avec une patate dans la bouche à chaque phrase, et les premières scènes nous montrent clairement la volonté du récit de ne pas avoir de sens. Avant que le spectateur rencontre sa mère, Hubie se promène à vélo et se fait lancer des œufs par des enfants. En moins de deux, il les attrape par l’ouverture de son thermos, mélange le tout et boit comme Rocky, puis vomit d’un jet tout sauf convaincant, sans cesser de se promener à vélo. Vient ensuite la rencontre avec le voisin louche (Steve Buscemi), qu’on tente de nous faire passer pour celui qui commettra les crimes tout au long de la fête. Suspense, suspense!

Si on ne comprend pas vraiment ce que le film tente de faire passer comme message, on pourra avoir plus d’intérêt quand les enlèvements commenceront et qu’on se retrouvera devant un mystère à résoudre. À partir de là, les fausses pistes se multiplieront, jusqu’à une scène finale décevante dont le niveau de crédibilité manquera de goût également.

On retrouve dans ce film plusieurs acteurs habituels des projets de Sandler, notamment Kevin James en agent de police, Rob Schneider en évadé et Julie Bowen que l’on avait pu voir dans Happy Gilmore. On sourira devant la venue de Ben Stiller, qui reprend essentiellement le rôle d’un gardien de maison pour personnes âgées qu’il avait dans Happy. Ces clins d’œil sont à peu près les seuls éléments du film qui pourront nous faire sourire…

Les chansons d’Halloween sont bien présentes et on entonnera Monster Mash avec plaisir à travers l’intrigue amoureuse ridicule que le film tente de nous faire passer comme sensée. L’atmosphère y est également, mais les rires ne sont pas au rendez-vous, malgré les nombreux efforts de l’équipe technique. Les gags sont puérils, les leçons sont faciles et la finale est encore plus improbable que le mystère.

Sans surprise, Hubie Halloween fait partie du top 10 de Netflix depuis sa sortie. Devant les nombreuses sorties en salles ayant été repoussées cette année, le film a l’avantage d’être disponible à temps pour la fête, et la plupart des gens finiront par le visionner, faute de mieux. Cependant, il ne faut pas s’attendre à autre chose qu’un « Adam Sandler » de ce film : rien ne fonctionne et tout est ridicule. L’énergie est énervée, le mystère ne tient pas et la grande vedette du film, devant tous les acteurs qui n’ont pas le choix de composer avec ce qui leur est donné, sera assurément le thermos, qui nous surprendra de plus en plus à chaque nouvelle apparition.

Laissez un commentaire