A Shaun the Sheep Movie: Farmageddon

Réalisation ,
Année(s)
Distribution , , , , ,
Genre(s) , , ,
Franchise
Distinction(s)
Liste(s) ,

Auteur(s):

Après le succès de Shaun the Sheep Movie en 2015, l’équipe spécialisée dans la claymation récidive avec Farmageddon, une aventure de science-fiction. Lorsqu’une extraterrestre nommée Lu-La arrive sur Terre près de la ferme Mossy Bottom, Shaun le mouton part en mission pour la raccompagner vers son vaisseau spatial avant qu’une organisation mystérieuse parvienne à la capturer et faire des tests sur elle.

Le personnage de Shaun commence à s’établir de plus en plus au cinéma. Le studio Aardman, responsable des biens connus Wallace & Gromit, a donné plus de place à Shaun, qui est d’abord apparu dans un court métrage du duo iconique en 1995. Farmageddon est le deuxième film d’une franchise qui inclut plusieurs courts métrages, mais également une série télé depuis 2007. Une grande part du succès international de Shaun est probablement due à son accessibilité de par le monde, puisqu’en effet le mouton, comme tous les protagonistes qui pullulent ses aventures, ne parle pas. L’audace d’avoir osé faire un film pour enfant qui repose uniquement sur l’humour physique a payé en 2015, mais parvient difficilement à se renouveler avec ce nouvel opus.

Camper l’histoire dans un contexte fantaisiste donne l’opportunité aux réalisateurs Will Becher et Richard Phelan de faire de nombreuses références aux autres films du genre, au grand plaisir des parents. Ainsi, en plus des échos évidents à 2001: A Space Odyssey et X-Files, on retrouve quelques références à AlienDoctor WhoStar Trek et même au récent Arrival. Ces hommages à peine camouflés divertissent petits et grands, et peut-être qu’un jour un enfant qui se souvient avoir visionné Farmageddon se souviendra de quelques-unes des références présentes dans le film quand il regardera ces grands classiques du cinéma.

Si le film maintient un rythme soutenu, il faut avouer que la trame narrative est relativement limitée en raison de son absence de dialogue. Malheureusement, son humour slapstick ne suffit pas à combler le peu de substance de son scénario. Le film demeure toujours stimulant visuellement parlant et son sens du timing est au point, mais il y manque cruellement d’éléments de surprise, d’éléments caractéristiques qui en feraient un film mémorable. Qu’importe, il risque assurément de plaire aux enfants, qui pourront le visionner à répétition sur Netflix.

Laissez un commentaire